projet sur l'analphabétisation    
 
Présentation
 
Scolarité
 
Fournitures scolaires
 
Edito
 
Animations/ sorties scolaires
 
Activités culturelles
 
News
 
Publications
 
Contact
 
Association Goûte la Science
 
Nos partenariats nationaux et internationaux
 
Les moments fort du Groupe Scolaire Azzaytouna

 

Samedi 21 mai 2011, les élèves du CE6  ont présenté leur  Projet de classe : L’analphabétisme au Maroc

Avec Madame Zennati professeur de français

 

     

 

   Pourquoi l’analphabétisme ? Pour faire sortir la population des ténèbres de l’ignorance vers les lumières du Savoir ; tel est l’objectif principal des différents programmes d’alphabétisation établit par l’état qui reconnait l’importance de cette dernière qui demeure un véritable levier pour le changement et un moyen de favoriser le progrès social.

  Depuis son accession au Trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a placé la lutte contre l’analphabétisme parmi les priorités nationales, dans le cadre du combat contre la pauvreté, l’exclusion et la marginalisation, car lutter contre l’analphabétisme, c’est lutter contre la pauvreté.

   En tant que bons citoyens soucieux de l’avenir de notre pays, nous les élèves de CE6, hommes de demain, on a choisi de parler de ce sujet car le Maroc de demain sera à nous, et nous espérons que Notre Maroc sera sans analphabètes, tout le monde doit y participer, et notre façon de faire  c’est notre projet intitulé : « L’analphabétisme, phénomène choquant et alarmant »

 

La classe de CE6 visite l’Association des Doukkala

 

Pourquoi ce projet ?

 

   Ikram Faouzi : Voulant faire comprendre à ceux qui veulent arrêter d’étudier qu’il n’y a rien de plus précieux que l’école, j’ai  décidé de participer à ce projet.

Comment ? Et bien, j’ai voulu leur donner un exemple des douleurs et des souffrances des analphabètes.

 

    Halimi Oumaima : Serait-ce l’épidémie du siècle ? Une crise passagère qui touche le monde entier ? Peu importe ce que c’est, mais le problème de l’analphabétisme est devenu capital, et désormais, il faut mettre un terme à ce dernier, évidemment, il y a des campagnes, des associations, et l’état qui traite ce problème, mais ce n’est pas suffisant puisqu’on voit toujours des gens qui ont des difficultés à lire et à écrire. Toutefois, je voudrais aussi participer à ce petit geste qui peut-être donnera de l’espoir à des gens âgés et encouragera des jeunes à terminer leurs études.

 

     Mohamed Taha : Je veux participer à  ce projet car je veux combattre l’analphabétisme ici au Maroc jusqu’à ce que le taux soit de 0% et aussi encourager les gens à lire et à écrire et souligner l’importance de l’alphabétisation auprès des associations, des collectivités, des citoyens. S’unir et s’associer tous ensemble nous les marocains afin de bâtir un nouvel avenir pour notre Maroc.

 

     

 

    

 

     

© 2013